Home

Les abeilles sont fascinantes !  Apparues bien avant nous sur cette planète elles sont le résultat d’une longue évolution qui a aboutit à une symbiose quasiment parfaite avec leur environnement.

Très tôt l’être humain a profité des bienfaits des abeilles et de la ruche. Chasseurs-cueilleurs, à la préhistoire, nous cueillions déjà leur miel.

Hiéroglyphe égyptien – Image wikimedia commons

Nous savons que les égyptiens de l’antiquité pratiquaient l’apiculture, l’élevage des abeilles et même la transhumance, le déplacement des ruches en fonction des saisons et des miellées de différentes variétés de plantes, le long du Nil.

Les grecs n’étaient pas en reste ni même, sur un autre continent, la civilisation maya qui vénérait et exploitait les abeilles mélipones, une variété dont une des particularités est de ne pas piquer.

Quand on pense aux abeilles, nous leur associons immédiatement ce délicieux nectar de fleurs qu’elles transforment en miel.  Avant la conquête du nouveau-monde, c’était la plus grande source de sucre dans nos pays.   Mais l’homme profite depuis longtemps de nombreux autres produits de la ruche.

Après récupération d’un essaim, on voit que les abeilles avaient commencé des constructions de cire sur la branche où elles s’étaient posées.

Il y a la cire, produit qui a longtemps eu une énorme valeur économique, avant la découverte du pétrole. En effet, transformée entre-autres en bougies, elle était une très bonne source de lumière. Longtemps les paysans ont du payer des taxes en cire d’abeille.  Elle était aussi utilisée comme matière première par de nombreux corps de métier.

Propolis. Image Wikimedia commons

Il y a la propolis, substance récoltée sur les bourgeons d’arbres par les abeilles et mélangée à de la cire.  Elles s’en servent pour colmater le moindre interstice de leur habitat mais aussi pour embaumer d’éventuels cadavre d’envahisseurs trop gros pour être sortis de la ruche.  Grâce à la propolis ils sont à l’abri de toute décomposition.   Cette substance a des vertus antiseptiques puissantes mais aussi analgésiques connues depuis longtemps.  Elle a toujours été un ingrédient important de la pharmacopée de l’être humain.

Il ya le pollen… Source de protéines végétales pour les abeilles et élément nutritif essentiel pour le développement des jeunes.  Les hommes s’en nourrissent également.

Il y a aussi la gelée royale, source unique de nourriture des larves appelées à devenir reines.  Elle est extrêmement nutritive, un concentré de protéines et de vitamines dont l’être humain profite également depuis longtemps.

Mais le plus connu des produits reste le miel, élément vital pour les abeilles, leur nourriture principale.  Une source très importante de l’énorme énergie qu’elles dépensent pour la survie de leur colonie chaque année.

C’est qu’un pot de 500 grammes de miel est issu du travail collectif de plusieurs dizaines de milliers d’abeilles.  Il nécessite la visite de plus d’un million de fleurs, le parcours en vol de plusieurs centaines de milliers de kilomètres !

A chacun de ses vols, une abeille ramène la moitié de son poids en nectar qui sera ensuite concentré, vidé de son eau et conditionné pour qu’il puisse conserver naturellement, presque indéfiniment.

Le travail des abeilles, essentiel pour la pollinisation des fleurs, est réellement impressionnant et irremplaçable  !  Ce site et son blog espèrent être un infime témoignage de celui-ci.

 

Miel de printemps et miel d’été 2016

Au rucher de Thorembais-les-Béguines, nous produisons deux miels.  Un miel de printemps, toutes-fleurs, habituellement jaune très pâle, presque blanc.  Sa texture est crémeuse, fondante, facile à tartiner.

Un miel d’été, toutes-fleurs également, habituellement plus foncé, d’une couleur ambrée. Il a des notes plus épicées et reste plus liquide.

 

Blog

Construire un nourrisseur couvre-cadre

Je me suis retrouvé bien embêté, dans le besoin urgent d’un nourrisseur alors que mon fournisseur habituel de matériel apicole était en vacances.  Plutôt que d’abuser de la voiture je me suis dit que c’était l’occasion de tenter une idée toute simple que j’avais eue pour construire mon propre nourrisseur couvre-cadres. voici comment, de manière …

Contact